Générer du positif

Mis à jour : 28 août 2019


Tout le monde connaît ces trois petits singes... si sages.

Pourquoi sage ?

Parce qu’ils ne génèrent pas d’énergies négatives.

Vous savez, cette impression très désagréable que l’on ressent quand quelqu’un de négatif s’approche, c’est physique n’est-ce pas ?

Pourtant, celons les moments de notre existence, nous générons tous du négatif et cela à un impact direct, sur notre santé mentale et physique et celle des autres !

Que m’apprennent ces singes ?

— Ne parle pas mal, pas tant par le fait de dire tel ou tel mot, mais bien par l’intention. Ne critique pas, surveille ton langage, ne reprend pas le mal par la bouche.

— N’écoute pas les personnes qui parlent mal ou dénigrent et ne laisse pas ces mauvaises énergies t’imprégner, fait en sorte qu’elles passent sans se fixer.

— Ne regarde pas le mal, détourne-toi de lui pour que son image ne reste pas gravée dans ta tête.

Plein de bon sens n’est-ce pas, pourtant j’ajouterais un quatrième singe... n’agis pas mal.

La première personne avec qui je dois bien agir c’est moi même !

Manger des aliments sains est une évidence pour entretenir la machine, du frais, du non transformé, du blindé de bonnes énergies pour mon organisme et ma vitalité.

Boire de l’eau pure en abondance, tout simplement

Faire de l’exercice quotidiennement pour faire circuler l’énergie.

Et ne pas ingérer de poison !!!!

Cela paraît évident et pourtant des millions de personnes ingèrent quotidiennement, cigarettes (nous ne dirons pas tabac en vue de la recette explosive !)



Nous sommes bien loin, des roulées de tabac séchées de nos grands-parents... évidemment ce n’était pas non plus une bonne idée pour l’organisme, mais c’était moins radical comme poison.

L’organisme, vous savez cette machine incroyablement complexe et si fragile qui nous sert de véhicule durant toute notre vie.

Alcool, cigarette, sucre... tu m’étonnes que le collègue à bobo ceci, bobo cela. Que les gens sont un peu, beaucoup, rouillés et stressés et mal en point.


La base, pour être en forme, c’est évidemment le choix du carburant, essayé de mettre du diesel dans un moteur qui était prévu en essence.

Ah je les entends d’ici avec leur nouveau mot à la mode : « démago »

Si être démago c’est avoir du bon sens et de l’expérience et que cela devient un gros mot, nous voici mal empreintés.

Alors, pensez bien, parlez bien, écoutez bien, regardez bien et agissez bien.

Des milliers de vies sont en jeu et ceci est simplement un fait.

fabriquez de la bonne énergie et constatez ce qui se produit , pas en deux seconde comme une baguette magique , mais en quelques mois , assez rapidement finalement , beaucoup de choses se transforme.


Certains diront : "je sais déjà tout cela" ,dans ce cas pourquoi continuer à agir en dépit du bon sens et se plaindre de ses bobos en parallèle ?









17 vues
 
  • Instagram
  • Facebook
  • YouTube

71520 Saint-Point, France