Un mal pour un bien ?

Mis à jour : mars 30


À l’heure où j’écris ces lignes, je me demande … à quoi ou à qui va servir cet article.

Pourtant je prends le temps de la concentration et sort ce qui doit être.


Voilà des décennies que des alertes sont lancées à l’ensemble de l’espèce humaine, les voyants rouges nous parviennent, par les voies de scientifiques, mais également de milliers de personnes, de tous pays, connectés à la nature au quotidien, le tout relégué par les médias :

La planète terre, notre mère nourricière, dont nous dépendons tous; humains, comme le reste des espèces vivantes sur cette terre, suffoque !

L’ensemble de l’écosystème, de la chaîne alimentaire et de l’équilibre fragile qui perpétue la vie sur terre, est menacé par un virus dévastateur : l’homme.

Chaque jour 150 milliards d’animaux sont abattus pour nourrir l’homme, nous consommons plus que la terre est capable de produire, en eau douce, en bois en … Tout !

Tout est surconsommé, pillé, vampirisé, avec notre rythme de consommation de ressources naturelles, aujourd'hui il nous faudrait l’équivalent de 1,75 planète pour satisfaire les besoins de l’humanité.

Nous sommes égocentriques et inconscients de l’impact de nos actes et décisions, notre seul but est nous-même.


Nous agissons comme agit un virus, nous sommes à notre échelle un virus pour la planète.

La bonne nouvelle, c’est que lorsque nous sommes menacés d’extinction, tout comme le fais un virus dans l’univers de l’infiniment petit (à notre échelle), nous nous adaptons contraint et forcé pour notre propre survie et celle de notre habitat.

Si l’homme a le choix, il ne changera rien de ces habitudes, pour transformer un mode de vie en profondeur, il faut une prise de conscience, un coup sur la tête !

Combien attendent le verdict de la prise de sang pour savoir s’ils vont être forcés de manger correctement ?

Combien attendent le verdict du médecin pour savoir s’ils peuvent continuer à s’empoisonner, tabac, alcool, drogue…

Oh certaines têtes de mules préfèrent encore mourir que de changer le programme, le mental et l’orgueil ont pris une telle place que l’autodestruction est signée.


Tout ce que nous faisons subir à notre propre organisme par orgueil et par la domination du mental sur le bon sens, nous le faisons subir à notre habitat, car, que vous l’acceptiez ou non, la vérité est implacable, l’équilibre doit être maintenu pour tous les êtres vivants dans le bien de la création sur terre ou tout périrait.

Alors nous y voilà, les humains ont envahi les terres et les mers, nous sommes trop nombreux et l’équilibre doit être rétabli d’une façon ou d’une autre pour sauver le navire.

Le libre arbitre est une réflexion que nous devrions tous avoir en commun et non individuellement ,travailler d’abord chacun sur soi pour faire ressortir la meilleure version de nous-mêmes et rayonner pour les autres.

Le mental ment ! Nous avons le choix !

Combien profiteront d’un confinement contraint et forcé pour rentrer au plus profond d’eux même ?

Combien choisiront de travailler en profondeur le changement en balayant devant sa porte ?

Combien prendront en pleine figure, l’ampleur de la tache ?

Créer un nouveau monde, juste, pour les humains, pour la faune et la flore ?

Combien ont clamé qu’il était impossible de changer les fonctionnements des sociétés pour devenir des êtres responsables et élever les consciences ?

N’ont-ils pas la force de se changer eux même, pour leur propre bien et à long terme, pour l’ensemble ?

Et si demain l’économie mondiale s’écroule, verriez-vous la chance de reconstruire différemment en étant pleinement conscient des erreurs passées ?

Où recommenceriez-vous le même schéma en repartant de zéro ?

Encore et encore jusqu’à la prochaine, dans 100 ans ? Le libre arbitre…


Une pandémie est un drame humanitaire qui touche sans critères de classe sociale ou de races, pourtant les plus riches auront plus de facilités à se protéger c’est évident, les conditions de confinements chez les personnes les plus démunies et les pays n’offrant pas de systèmes de soins moderne seront plus sévèrement touchés.

Chacun peut travailler sur soi et des milliers de personnes le font déjà, de plus en plus chaque jour avec enthousiasme et foi, en un avenir possible, cependant quels seront les choix des élites après une pandémie ?

Qui l’emportera la sagesse ou la domination ?

Il ne s’agit pas de choisir entre développement de la science et conscience, il s’agit de trouver l’équilibre.

J’ai toujours foi en l’humanité, je trouve toujours les humains merveilleux jusque dans leurs peurs et leurs contradictions, cette fragilité aveugle m’émeut sincèrement.

Je vois plus de héros que de lâches, je vois plus de responsables que d’inconscients, bien sûr les mauvais comportements attirent l’attention et font plus de bruit, mais je préfère me concentrer sur les valeurs d’exemples.

Sur tous ceux qui chaque jour se battent pour secourir au péril de leur vie, tous ceux qui au quotidien trouvent des solutions pour vivre en être écoresponsable, nous sommes des millions, à l’heure où chacun se terre par peur du terrassement, d’autres ouvrent le cœur et écoute la leçon.

Le mental est puissant, par moment il revient et cherche à imposer son lot de stress et de questions sans réponses, cependant une fois que le chemin du cœur a été tracé, nous pouvons nous perdre de temps en temps, mais nous retrouverons toujours le chemin de la maison.

Prendre de la hauteur, un virus microscopique est là, il est en nous, il est nous, nous sommes la terre, voyons comment tout cela peut finir par cohabiter …

Il est temps d’apprendre à travailler avec les énergies.

En période de confinement le stress ne vous sera d’aucun secours, concentrez-vous sur le renforcement de vos défenses immunitaires, vous trouverez des conseils de base sur ma chaine youtube :


- 1h d’exercices physique par jour (le yoga est fortement conseillé, même pour les débutants)

- Une alimentation équilibrée (vidéo-conseils nutrition sur la chaîne)

- Méditation chaque jour (vidéo méditation sur la chaîne)

Si vous êtes en famille faites des activités ensemble et prenez pleine conscience de la joie et la chance d’être ensemble et en vie !

Profitez de chaque journée pour vivre en pleine conscience.

Et que chacun de vos choix soit le bon choix pour vous même et aussi pour les autres.

Paix à tous ceux et celles qui nous ont déjà quittés et tous ceux qui les suivront, force à tous ceux qui restent.

Savoir que nous mourrons tous un jour est une chose, en prendre conscience est une autre chose, il y a un avant et un après, l’après la prise de conscience de la mort est toujours meilleure que l’avant car nous commençons à vivre vraiment.


Souhaitons que le monde tire les leçons du coronavirus , l'avenir dépend de chacun d'entre nous.

16 vues1 commentaire
 
  • Instagram
  • Facebook
  • YouTube

71520 Saint-Point, France